Archive pour M. -J. Lagrange

Une toute « nouvelle » biographie du Père Lagrange!

Le Père Louis-Hugues Vincent (1872-1960), archéologue réputé, fut le plus proche disciple et ami du Père Marie-Joseph Lagrange (1855-1938).

Le Père de Vaux avait persuadé le Père Suarez que la publication de la vie du Père Lagrange composée par le Père Vincent pouvait déclencher l’ire des jésuites contre l’Ecole biblique… Aussi la copie conservée aux Archives de l’Ordre à Rome était-elle interdite de communication.

Même pour publier les Souvenirs personnels, il a fallu s’assurer, en communiquant auparavant le texte à l’Institut biblique, que les jésuites ne verraient pas d’empêchement à cette publication. C’est le Père Hamer, alors socius de langue française, qui a été le négociateur. Les menaces sur l’existence même de l’Ecole biblique n’étaient pas illusoires, elles ont duré tant que Fonck a sévi à Rome et que Bea a pris la relève de Fonck, dans la même ligne… La plongée d’Etienne Fouilloux dans les archives du Saint-Office montre combien durable a été l’hostilité de Fonck envers Lagrange. Pour le Père Vincent, le refus de publier son manuscrit fut  une très dure épreuve.

Aujourd’hui, alors que le Père Maurice Gilbert SJ a passé des années a défendre et illustrer l’oeuvre du Père Lagrange, Jésuites et Dominicains collaborent de mille et une façons pour le rayonnement des études bibliques. 

Il était donc grand temps de donner existence éditoriale a l’oeuvre du Père Vincent, dont l’original, inédit, est conservé aux Archives de l’École biblique et archéologique française de Saint-Étienne à Jérusalem.

Merci a L’Association des amis du père Lagrange pour le zèle qu’elle a déployé pour parvenir a cette publication!