Le fr. Jean-Baptiste Humbert dépose son dernier ouvrage sur le bureau de l’Académie

Le 10 février dernier, au cours de la séance hebdomadaire, le fr. Jean Baptiste Humbert a déposé sur le bureau de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (AIBL) son dernier ouvrage sur Qumrân1L’ouvrage de 536 pages est publié par  Vandenhoeck & Ruprecht.

Depuis 1920, l’École biblique et archéologique française de Jérusalem est liée à l’AIBL, qui lui envoie chaque année deux boursiers et suit les travaux archéologiques et épigraphiques de l’EBAF.

Le dépôt du dernier ouvrage du fr. Jean-Baptiste Humbert O.P.- qui a l’honneur d’être « Correspondant français » de l’Académie – a eu lieu le 10 février à l’Institut de France, Quai Conti, dans la Grande salle des séances aux lambris ornés de bustes d’hommes illustres, dont le nom pour certains est tombé dans l’oubli. 

Selon un protocole sans doute immuable, la séance de l’Académie a commencé par la lecture du procès verbal de la session précédente par le Secrétaire perpétuel, Michel Zink. Elle s’est poursuivie par une conférence consacrée à l’un des pères de la numismatique moderne (Johann Joachim Winckelmann).

Enfin, le Président Christian Robin, familier de l’École biblique, a passé la parole à différents Académiciens ou Correspondants de l’Académie qui ont rendu un hommage à l’auteur d’un livre récemment publié. Ces derniers doivent alors s’approcher du bureau de l’Académie, où siègent le Président, le vice-Président et le Secrétaire perpétuel pour y déposer le livre, tout en prononçant une petite allocution de quelques minutes qui en vante les qualités : c’est ainsi que furent honorés – entre autres –  un ouvrage sur l’archéologie du Soudan et celui de Jean-Baptiste Humbert.

 

 
 
1 Khirbet Qumrân et Aïn Feshkha : fouilles du P. Roland de Vaux. III A, L’archéologie de Qumrân : reconsidération de l’interprétation : les installations périphériques de Khirbet Qumrân / Jean-Baptiste Humbert o.p. et Alain Chambon ; notice de Hervé Monchot : Qumran terracotta oil lamps / Jolanta Młynarczyk. 
 

Un commentaire du livre sera proposé dans les prochaines Nouvelles de Jérusalem.

Les commentaires sont fermés.