Archéologie

Activités archéologiques de l’École Biblique et Archéologique Française à Jérusalem depuis 1890

Depuis le XIXe siècle, des chercheurs français se sont consacrés, à côté des savants d’autres pays, à l’étude archéologique de la Palestine. Qu’il suffise de rappeler les noms de Albert de Luynes (1802-1867), Léon de Laborde (1807-1869), Félicien de Saulcy (1807-1880), Victor Guérin (1821-1890), Melchior de Vogüé (1829-1916), Charles Clermont-Ganneau (1846-1923).

A vrai dire, ils ne faisaient pas encore de fouilles proprement dites. Il s’agissait plutôt d’exploration de surface. D’autre part, ces géographes, ces archéologues ne résidaient pas dans le pays. Ils y faisaient des voyages de quelques semaines ou de quelques mois, venaient et repartaient.

Vous apprendrez de nombreux détails sur leurs vies et leurs œuvres ici: 

Le premier établissement qui se fixa en permanence dans le pays fut l’École Biblique des Pères Dominicains, fondée en 1890. Son fondateur, le P. Marie-Joseph LAGRANGE, o.p., âgé de 35 ans, avait pour projet d’éclairer l’étude de la Bible par une connaissance scientifique du milieu humain où elle a été vécue, parlée, écrite…

  • Pour lire la suite de l’article, veuillez télécharger le fichier PDF.