BIBLE IN JERUSALEM 2020 : 2-5 JANVIER

Comme de coutume, au début de l’année, un groupe de jeunes biblistes dominicains s’est réuni à l’École biblique, cette année pour la sixième fois. Les participants venaient de quatorze provinces différentes, représentant onze nationalités et quatre continents.
Le programme comprenait des présentations de recherches personnelles (communications et discussions) et un atelier sur une péricope biblique. Les communications étaient très diverses, tant dans le choix des sujets (Deutéro-Isaïe, Jérémie, Psaumes, Évangiles, Apocalypse, Christologie du Nouveau Testament) que dans leur approche.
Une après-midi a été consacrée à un atelier sur Juges 19, en utilisant le site du projet BEST. Contrairement aux années précédentes, où les ateliers étaient modérés par le comité d’organisation, c’est Bruno Clifton qui a eu la responsabilité de les animer, car une partie de sa thèse portait sur cette péricope. L’utilisation de l’approche du projet BEST (ou plutôt d’une matrice d’approches) nous a permis de travailler ensemble et d’échanger. Cela a abouti à une symphonie de lectures, pas seulement à une lecture « correcte ».
Pour ne pas nous limiter à la seule salle de classe, nous sommes allés en excursion à Tel Azekah. Nous avons été guidés par Josef Briffa, s.j., qui est superviseur de secteur dans l’expédition de Lautenschläger à Azekah (entre autres responsabilités). La possibilité de visiter un site avec quelqu’un qui a fait la fouille est toujours un privilège spécial et une occasion exceptionnelle de connaître le site à travers les yeux du fouilleur.
Le symposium a été organisé par Olivier Catel, Christopher Brannan et moi-même.

Jakub Bluj, o.p.

 

« Je suis le frère Augustinus Aerssens. Je viens de la Province des Pays-Bas et je suis en troisième année de vœux simples. Je termine actuellement ma maîtrise en théologie à l’Université de Fribourg (Suisse) et j’ai commencé ma maîtrise en études hébraïques et araméennes à l’Université de Leiden (Pays-Bas). Je suis venu à l’École Biblique pour ‘Bible in Jerusalem 2020’ parce que je me prépare à une spécialisation plus poussée en études bibliques et l’École Biblique est l’endroit idéal pour cela. C’est la deuxième fois que j’assiste à la « Bible in Jérusalem » et jusqu’à présent j’ai énormément apprécié l’échange avec d’autres biblistes dominicains. Je pense que c’est un concept unique pour les Dominicains du monde entier, à l’intérieur d’une discipline théologique et académique particulière, de s’unir, de se présenter mutuellement leurs recherches et de construire un réseau d’érudits dominicains. La participation au projet B.E.S.T. (Bible en ses traditions) a également été merveilleuse, car elle exige que des frères s’assoient ensemble et travaillent sur un projet commun, échangeant ainsi des idées et des compétences, les transformant en un produit final qui, espérons-le, aidera beaucoup de gens à l’avenir, tant dans la prédication que dans la recherche. On ne pourrait pas faire plus dominicain ! »

Augustinus Aerssens, o.p.

 

« Je suis Luke K. Bett, o.p. du Vicariat Dominicain d’Afrique de l’Est, Kenya. Je vis actuellement au couvent de Sainte-Sabine à Rome où je termine mes études de Licence en Écritures saintes à l’Institut biblique. Ma thèse est une analyse narrative de Jn 1, 45-51 : Voir comme une conséquence de Croire à l’appel de Nathanaël (Seeing as a consequence of Believing in the call of Nathanael).
Je suis ici pour participer au ‘Bible in Jerusalem’ de cette année, qui est avant tout un rassemblement de frères ayant un intérêt commun : l’étude des Saintes Écritures. Pendant ‘Bible in Jerusalem’, nous avons partagé fraternellement les fruits de l’étude, nous nous sommes mis au défi et nous nous sommes encouragés mutuellement, ce qui a permis de grandir intellectuellement en tant que fraternité. ‘Bible in Jerusalem’ offre une noble voie non seulement pour connaître des frères de différentes parties du monde, mais aussi pour savourer les diverses approches et méthodes d’étude des Écritures, pour apprendre les uns des autres et pour s’encourager mutuellement.
Cette année, ‘Bible in Jerusalem’ a été bien organisé avec des présentations intéressantes et une visite archéologique qui a permis d’apprendre de nouvelles choses. »

Luke Bett, o.p.

 

 

Luke Bett (Kenya, Saint-Joseph), Łukasz Popko (Poland), Jacek Pietrzak (Pologne), Anthony Giambrone (USA, Saint-Joseph), Olivier Catel (France), Edgar Toledo Ledezma (Paraguay), Jordan Schmidt (USA, Saint-Joseph), Osvaldo Robles Segovia (Bolivie), Bruno Clifton (Angleterre), Pierre de Marolles (France, Province de Suisse), Renaud Silly (France, Province de Toulouse), Christopher Brannan (USA, Saint Nom), Gianpaolo Pagano (Italie, S. Thomas), Jose Rafael Reyes (Espagne), Augustinus Aerssens (Pays-Bas), Jorge Vargas (Mexique), Jakub Bluj (Pologne).