“Si vous ne devenez pas comme des enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume de Cieux”

Témoignage du père Donatien Amegee, du Bénin, converti et fasciné par la prière.

Né en 1964 à Cotonou au Bénin, j’ai passé la majeure partie de mon existence dans cette ville. C’est là que j’ai rencontré le Christ et commencé ma vie de disciple à sa suite par le catéchuménat qui m’a conduit à la réception des sacrements de l’initiation chrétienne dans la paroisse Bon-Pasteur dans les années 1982-1984. J’y ai découvert le groupe du renouveau charismatique, dans lequel je me suis engagé jusqu’à mon entrée au séminaire. En 1986 je suis entré au moyen-séminaire, Notre-Dame-de-Fatima à Parakou, puis au grand séminaire Saint-Gall de Ouidah pour une année de propédeutique, deux ans de philosophie et quatre ans de théologie. Une fois la formation théorique achevée, l’évêque m’a envoyé comme stagiaire à la cathédrale Notre Dame de Miséricorde de Cotonou. En 1996, j’ai reçu le presbytérat des mains du Feu Mgr Isidore de Souza dans l’église Saint Michel de Cotonou. Diverses missions ont suivi, et après avoir été envoyé par mon évêque étudier en Allemagne à l’Université de Trèves, j’ai dû retourner au pays. De nouveau, plusieurs missions m’ont été confiées, et je suis désormais cette année à Jérusalem.

Je suis à Jérusalem parce Dieu m’y a appelé, comme jadis il appela ses disciples à se retirer pour refaire leur force. Il m’a offert une année sabbatique pour un ressourcement spirituel intellectuel et pastoral. Depuis ma rencontre avec le Christ et le christianisme, j’ai vécu des choses que j’essaie de comprendre a posteriori. Et l’une de ces choses est la prière. Je la vis comme un enfant, elle m’interpelle et me rassure, lorsque j’entends le Seigneur dire : “si vous ne devenez pas comme des enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume de Cieux” Mt 10,3.

Devenu prêtre je n’ai pas cessé de vivre la prière telle que je l’ai rencontrée dans l’Église. Et comme pasteur je fais l’effort d’entraîner mes frères et sœurs sur ce chemin. Ma pastorale ne s’éloigne jamais de la prière, mieux, elle vient de la prière, elle cherche à refléter la prière et à attirer à la prière. Mes trois dernières années de pasteur à la cathédrale de Cotonou par exemple, j’ai proposé comme thèmes pastoraux  :

  • La prière: “Seigneur apprends-nous à prier !” Lc 11,1
  • La Parole de Dieu : “Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.” 1S 3,9
  • L’Eucharistie: “Seigneur donne-nous toujours ce pain-là !” Jn 6,34

Pendant cette année sabbatique, je cherche donc à approfondir ce petit thème pastoral auquel j’ai été rendu très sensible en lisant le Pape Jean Paul II qui demande aux évêques et aux prêtres de travailler à faire des communautés chrétiennes d’authentiques écoles de prière. “Oui, chers Frères et Soeurs, nos communautés chrétiennes doivent devenir d’authentiques ‘écoles’ de prière, où la rencontre avec le Christ ne s’exprime pas seulement en demande d’aide, mais aussi en action de grâce, louange, adoration, contemplation, écoute, affection ardente, jusqu’à une vraie ‘folie’ du coeur. Il s’agit donc d’une prière intense, qui toutefois ne détourne pas de l’engagement dans l’histoire: en ouvrant le coeur à l’amour de Dieu, elle l’ouvre aussi à l’amour des frères et rend capable de construire l’histoire selon le dessein de Dieu.’ (in Novo Millenio ineunte N°33)

C’est spécialement pour mieux me préparer à répondre à cette requête que je me propose de travailler sur la prière dans le livre de Daniel. Si le sujet de mon travail est la prière, le grand moyen en est l’école. J’affectionne ce terme d’”école”, car il cache beaucoup de choses fascinantes, quand on accepte de se mettre à l’école d’un autre pour s’instruire et devenir quelqu’un. C’est le haut lieu d’édification de la personnalité d’un être humain. Enfant, on nous chantait qu’on va à l’école pour apprendre à lire, à écrire et à compter. Alors me voici à l’École biblique, à Jérusalem pour apprendre à lire la Bible, à écrire la Bible et à compter avec la Bible. L’enfant apprend par imitation, apprendre la prière c’est prier. Aussi tout ce que j’essaie de vivre, je veux le recevoir dans un climat de prière. Et J’ai comme pédagogue les disciples de Saint Dominique qui ne parlait que “Dieu” ; s’il ne parlait pas avec Dieu il parlait de Dieu.